Covid-19 - Conditions de transport en bus, minibus, voiture avec chauffeur

Mise à jour le 11 mai 2020

 

En cette période de pandémie, les transports en autocars, bus, minibus ou même en voitures avec chauffeurs font l’objet de mesures de protection et de restriction. Suite aux annonces du gouvernement, il y a une première étape de « déconfinement » à partir du 11 mai et une deuxième qui est prévu – si la première phase se passe bien - le 2 juin. Entre les 2 dates du 11 mai et du 2 juin les restrictions peuvent donc évoluer en mieux, ou en pire.

Les choses évoluant jour après jour suivant les annonces du gouvernement, nous mettrons donc à jour cet article en fonction des informations souvent partielles que nous recevons.

 

Obligation du masque pour tous les voyageurs

C’est la mesure qui est la plus claire et simple et qui a été indiquée par le premier ministre dès son allocution devant le parlement le 28 avril.
Pour voyager dans tous les transports : autocar, métro, train, VTC, Taxi, avion c’est masque obligatoire dès le 11 mai.
Cette obligation pourra faire l’objet de sanction en cas de manquement.

Distanciation physique ou 1 siège sur 2 ?

Mesure annoncée dès le 28 avril pour le transport en commun (SNCF, RATP, bus de ville…). Le 4 mai devant le Sénat, le premier ministre a indiqué que cette mesure serait valable aussi pour les transports scolaires dès le 11 mai. Néanmois, il n’y a pas encore eu de précision du gouvernement sur le transport en autocar et bus « non scolaire » ou même le transport régulier privé par autocars (Flixbus, Blablabus).
En attente des précisions du gouvernement il faut au minimum appliquer une distanciation physique et au mieux occuper 1 siège sur 2. En pratique ça veut dire qu’il faut louer un véhicule plus grand que nécessaire pour votre groupe afin que les passagers puissent se répartir le plus possible.

Limitation des trajets à 100 km

A partir du 11 mai, les déplacements de plus de 100 km resteront limités aux motifs professionnels et familiaux impérieux. Une attestation sera nécessaire pour les déplacements de plus de 100 km. En cas de contrôle, l’appréciation de la validité du motif de déplacement sera faite par les forces de l’ordre, soyez donc prudent. 
A noter qu'il s'agit de 100 km tout ou parti en dehors de son département de résidence, vous pouvez faire 100 km dans votre département de résidence sans autorisation particulière.

Dans les VTC et Taxi

Dans les VTC et taxi le masque sera obligatoire dès le 11 mai si le véhicule ne dispose pas de protection de Plexiglas entre le chauffeur et les clients.
Comme la présence de ces protections sont aléatoires nous vous conseillons de toujours vous équiper d’un masque si vous empruntez un VTC ou un taxi.

Il ne pourra également pas y avoir de passager à l’avant à côté du conducteur, uniquement à l’arrière, cette mesure existe depuis un arrêté du 20 mars 2020.

Autres mesures de protection (arrêté du 19 mars 2020)

- Les passagers doivent emporter tous leurs déchets
- Le conducteur (ou l’opérateur de transport) doit procéder au nettoyage désinfectant du véhicule au moins une fois par jour.
- Le véhicule est en permanence aéré (ex. vitre ouverte dans un VTC).
- Le conducteur peut refuser l'accès du véhicule à une personne présentant des symptômes d'infection au covid-19 (toux, fièvre, difficultés respiratoires).
Le texte complet de l'arrêté du 19 mars 2020.

 

Vous cherchez une location de bus, minibus ou voiture avec chauffeur ?

Déposez gratuitement votre demande de transport et recevez des devis de nos partenaires professionnels du transport de voyageurs.

ou

Vous êtes un professionnel du transport (autocariste, VTC, LOTI, Taxi) ?

Recevez des demandes de transports de groupes (5 passagers minimum), envoyez vos devis, transportez des clients. Inscription gratuite et sans engagement.