>

Les Autocaristes : définition, histoire et réglementation

Les Autocaristes : définition, histoire et réglementation

 

Vous êtes un professionnel du transport de voyageurs (autocariste, transport LOTI, VTC, Taxi) ?
Recevez des demandes de transports au départ de votre département, envoyez vos devis, remportez de nouvelles affaires.
Inscrivez-vous gratuitement et sans engagement.

 

L'autocariste et le transport routier occasionnel et touristique

Par définition, le terme autocariste désigne une entreprise de transport routier destinée aux transports de voyageurs à bord d'un autocar, d'une destination à une autre. Un autocariste peut également désigner à la fois l'exploitant et le conducteur du véhicule. Ayant comme activité principale le transport des groupes composés d’au moins deux personnes, comme les personnes composant les groupes d'une colonie de vacances ou une visite touristique, les services occasionnels de transport routier de voyageurs sont libéralisés, exemptés d’autorisation sur toute la France et l’Union européenne. Une réservation au préalable est nécessaire et doit être justifiée par un billet collectif. Il est à noter que seules les entreprises ayant bénéficié d'une immatriculation au registre du préfet de région sont autorisées à pratiquer ces services. Cette inscription est basée sur les conditions d’honorabilité professionnelle et financière du dirigeant. Une condamnation définitive citée au bulletin du casier judiciaire numéro 2 d’un dirigeant est à titre d’exemple, un motif de rejet d’inscription. Un professionnel du transport routier occasionnel de voyageurs doit donc satisfaire toutes ces conditions et bénéficier d'un certificat de capacité professionnelle. Par ailleurs, d'autres règles s'imposent. Il est autorisé à emprunter les voies autoroutières avec une vitesse limitée à 90 km/h sur autoroute, les routes à grande circulation, à sens unique et hors agglomération. Dans le cas d'un autobus, le transport de passagers debout est autorisé à une vitesse maximum de 70 km/h. Contrairement à cela, la directive 2003/20/CE du Parlement européen impose que les voyageurs d'un autocar soient obligatoirement assis et que l'application du port de la ceinture de sécurité soit effective durant le transport. La configuration d'un autocar est différente de celle d'un autobus. Sensiblement plus élevé, un autocar est équipé d'habitacles destinés aux bagages encombrants. Il peut parfois disposer de couchettes, de toilettes ou de sièges inclinables dans le cas des transports de nuit.

Bref historique lié aux autocaristes

Inspiré des diligences, l'omnibus, un véhicule à traction hippomobile destiné au transport public est l'ancêtre du transport routier de voyageurs. Utilisé dans les années 1820, il sera plus tard supplanté par les autobus à vapeur. Apparus à Londres dans les années 1830, ces omnibus à propulsion mécanique sont plus rapides que ceux tirés par les chevaux. Moins susceptibles de se renverser, ils sont moins coûteux à exploiter et provoquent moins de dégâts sur les surfaces routières. Parallèlement, les trolleybus font leur apparition à Berlin en 1882. Réservés uniquement au transport urbain, les trolleybus disposent d'un moteur électrique alimenté par le courant fourni par des lignes aériennes de contact. En 1898, Daimler produit les premiers bus à moteur. Conçus avec deux étages, les bus peuvent alors accueillir jusqu'à 20 passagers et circuler dans les rues de Londres à une vitesse de 18 km/h. Dès lors, ce style de bus connaît un franc succès et se popularise. Le modèle des bus se développe largement dans les années 1950. Une forme plus contemporaine donnera naissance à une conception avant-gardiste qui demeurera une icône de Londres jusqu'à ce jour, les Routemaster. Correspondant à la fin de la Seconde Guerre mondiale, cette même période voit également le développement des bus dans le monde, particulièrement en Europe et en Extrême-Orient.

Le transport par autocar en France

En France, le service des autocaristes est une activité en pleine expansion. Il connaît un retour en force ces deux dernières années lorsqu'un processus de libéralisation du transport par autocars aboutit grâce à une nouvelle loi. En effet, la loi Macron autorisant le transport longue distance par autocar est adoptée en août 2015. Jusque-là, les autocaristes n'étaient autorisés à relier deux localités que si le trajet était une étape sur un itinéraire international. Le cas échéant, une convention devait être signée entre la collectivité locale concernée et l'autocariste. Depuis sa mise en œuvre, plus de 1300 emplois directs ont été créés. Avec plus de 7300 titres professionnels délivrés en 2014, le nombre de salariés a connu une hausse de 2,6%. Le taux de féminisation n'est pas non plus négligeable en comptant 24% des salariés. Gagnant en popularité dans le paysage touristique français, plus d'un million de voyageurs ont choisi le service des autocaristes et plus de 150 villes ont été desservies en mars 2016 selon France Stratégie et le syndicat français des transports de voyageurs. Un succès attribué à un coût de transport cinquante fois moins cher qu'un voyage en train pour un trajet équivalent. Le tarif low-cost adopté n'est pour autant pas synonyme d'inconfort. Si la lenteur de l'autocar est l'unique reproche que l'on puisse lui adresser, il a permis à des personnes qui principalement ne voyageaient pas par faute de moyens, de redécouvrir le voyage autrement.

Les réglementations liées à la profession

Favorisé par la nouvelle Loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques, le service des autocaristes est de plus en plus populaire. Le nombre d'emplois créés et son accessibilité en font un acteur économique incontournable. Sur le plan social, le nombre de salariés nouvellement qualifiés depuis l'adoption de la loi Macron, démontre l'importance de l'activité. Comme toute activité, la profession d'autocariste est soumise à des réglementations telles que la détention d'une licence de transport communautaire. Ayant une validité de dix ans renouvelable, cette licence est délivrée par le Département des transports suivant une demande introduite par une entreprise de transport. L'original de la licence doit ensuite être gardé au siège de l'entreprise tandis que la copie conforme est disponible à bord des autocars. Lors d'une réservation, l'autocariste a pour obligation de fournir une feuille de route. Et puisque le transport se fait à titre onéreux, une assurance doit aussi être souscrite.

Concernant le chauffeur, si le sens du service, la capacité de contact et les capacités d'attention sur une longue durée sont entre autres exigences, le conducteur d'autocar doit également être titulaire d'un BEP ou CAP de conduite routière et obtenir un permis de catégorie D. Autorisant le transport de plus huit personnes assises autres que le conducteur, ce permis a une durée maximale 5 ans pour les personnes de moins de 60 ans et un an à partir de 60 ans. Le titulaire est alors soumis à des examens médicaux authentifiant sa capacité à exercer.

Les atouts du transport en autocar

La location d'autocar 50 places a de très nombreux avantages. De nos jours, la technologie a apporté davantage de confort dans le transport routier de voyageurs. Accès internet, accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, fauteuils inclinables, toilettes, prises électriques et soutes spacieuses sont quelques-uns des services fournis. Les offres des autocaristes sont nettement compétitives au regard d'autres moyens de transport. Ils répondent largement aux exigences d'une activité respectueuse de l'environnement en réduisant la circulation de véhicules individuels et par conséquent, la pollution. Équivalant à 30 voitures, la location d'autocar 30 places est une alternative « verte » et une solution avantageuse en termes de covoiturage. Efficace dans la réduction de la congestion urbaine, les progrès techniques significatifs ont aussi permis de réduire les nuisances sonores, l'émission de polluants et la consommation de carburant de ces véhicules. Par ailleurs, le transport par autocar peut être considéré comme un déplacement terrestre sûr. En effet, non seulement, les prestataires sont soumis à des réglementations strictes, mais l'exercice du métier passe obligatoirement par une professionnalisation. Privilégiant la sécurité, le temps de travail et de conduite est strictement encadré. Outre l'interdiction de dépasser 90 km/h et 100 km/h sur autoroute pour les véhicules équipés d'un système d'assistance au freinage, le temps de conduite journalier est limité à 9 heures avec une interruption de 45 minutes au bout de 4 h 30 dans la journée et 4 h entre 21 h et 6 h. La durée du repos peut être répartie en pause d'au moins 15 minutes, puis 30 minutes dans cette période de 4 h 30. L'amplitude de travail ne doit pas dépasser les 12 heures et le chauffeur doit bénéficier d'au moins 9 heures de repos journalier.

Fédérations professionnelles :

FNTV - Fédération Nationale des Transports de Voyageurs

REUNIR - Réseau transport et transporteur voyageur

 

Des locations de bus, minibus, autocars pour toutes les destinations :
Location autocar Paris, Location autocar Marseille, Location autocar Lyon, Location autocar Toulouse, Location autocar Nice, Location autocar Nantes, Location autocar Toulon, Location autocar Grenoble, Location autocar Strasbourg, Location autocar Montpellier, Location autocar Bordeaux, Location autocar Lille, Location autocar Rennes, Location autocar Reims, Location autocar Le Havre, Location autocar Saint-Étienne, Louer un bus pas cher, Louer un autocar pas cher, Louer un car pas cher, L'autocar c'est plus écologique, Compagnie bus

 

Vous cherchez une location de bus, minibus ou voiture avec chauffeur ?

Déposez gratuitement votre demande de transport et recevez des devis de nos partenaires professionnels du transport de voyageurs.

OU

Vous êtes un professionnel du transport (autocariste, LOTI, VTC, Taxi) ?

Recevez des demandes de transports au départ de votre région, envoyez vos devis, remportez des affaires. Inscrivez-vous gratuitement et sans engagement.