Les bus autonomes, vous y croyez ?

On vous en parlait il y a quelque temps, notre intérêt pour les bus autonomes ne s’est pas tari depuis. Mais alors où en est-on ? Les avancées sur les navettes autonomes dans les villes notamment comme solutions de transports aux heures creuses ont-elles évolué ? Les expérimentations de bus et navettes autonomes se multiplient en France et à l’étranger. Cette révolution de la mobilité urbaine nécessite de relever des défis technologiques majeurs mais aussi sociologiques. Et vous, vous y croyez aux bus autonomes ? Vous seriez prêt à les prendre ? Pour quels avantages et inconvénients ? Avec Groupito, comme à notre habitude on fait le point et on vous dit tout de cette technologie révolutionnaire.

Qu’est-ce que le bus autonome ?

Non vous ne rêvez pas, ce n’est pas le futur titre d’un film mais bien une innovation qui a vu le jour il y a maintenant 7 ans dans certaines de nos villes. Paris, Nantes ou encore Lyon ont fait un pari fou et ont testé des véhicules pour le moins différents. Ces derniers sont exactement comme des minibus, mais sans chauffeurs. Ces navettes autonomes sont capables de rouler dans les villes, de détecter les autres véhicules, les piétons, ainsi que les priorités à droite et les feux rouges. Quand on vous a parlé des bus autonomes en 2019, ceux-ci étaient toujours en phase de test. Aujourd’hui, l’expérience prend enfin vie.

Comment se déplacer avec une navette autonome ?

C’était le mois dernier dans les rues de Paris. La RATP, groupe leader de la mobilité autonome, a dévoilé en septembre 2021 l’expérimentation d’un bus 100% autonome sur la ligne 393 (Sucy-Bonneuil / Thiais-Carrefour de la Résistance) du réseau Île-de-France Mobilités, une première en France. Les tests ont été effectués de nuit sur la ligne 393, en présence d’un “chauffeur” par pure mesure de sécurité, mais celui-ci ne conduisait pas. 

C’est sur un bus standard de 12 mètres, avec 18 places à bord, que l’expérience s’est menée. Le bus autonome de la RATP est équipé de 5 capteurs . Ce dernier va progressivement être expérimenté dès lors, en ayant pour objectif de pouvoir circuler et transporter des voyageurs dès l’automne 2022.

À ce stade, le bus autonome roule à une vitesse de 30 km/h. Il y a toujours un conducteur qui peut réagir et passer en mode manuel en cas de besoin, mais le bus roule tout seul entièrement. Le volant tourne seul et les vitesses s’ajustent automatiquement. Bien sûr, ces bus et navettes sont 100 % électriques et connectés au réseau 4G.

Pourquoi un bus autonome ?

Les grands changements climatiques que connaît le monde ces dernières années, obligent et invitent les acteurs du transport à repenser leur modèle de mobilité. La RATP est le 3ème opérateur mondial de transports publics. C’est pourquoi la mobilité autonome est un enjeu considérable pour le groupe. Ainsi, il pense aux modèles de déplacements du futur. Parmi ses projets, on retrouve des moyens novateurs, mais aussi l’amélioration des solutions de transports qui existent déjà :

  • La navette autonome du Bois de Vincennes a été étendue sur 6km en mars 2021
  • La navette autonome de Paris-Rive Gauche débutera d’ici la fin de l’année, en collaboration avec la Ville de Paris et Paris2connect.
  • La navette autonome de Saint-Rémy-Lès-Chevreuse va tester quatre parcours depuis la gare de Saint-Rémy-Lès-Chevreuse (RER B).
  • Le bus autonome de la ligne 393, de nuit, devrait pouvoir accueillir les premiers voyageurs à l’automne 2022.
  • Le véhicule autonome volant : le groupe RATP, aux côtés du groupe ADP et de Choose Paris Region, prépare l’arrivée de ce nouveau mode de transport. Prochaine étape : l’inauguration d’ici la fin de l’année 2021 de la zone de test dédiée, dans un environnement sécurisé, à l’aérodrome de Pontoise – Cormeilles-en-Vexin.

Grâce à ces bus autonomes, cela donne des perspectives intéressantes quant à l’avenir des transports publics dans les mégalopoles toujours plus encombrées par le trafic, les embouteillages et la pollution.

Les acteurs des transports de demain

Il n’y a pas que la RATP qui s’est penchée sur les bus autonomes. Dans le secteur, Iveco Bus et EasyMile ont eux aussi franchi une nouvelle étape vers l’autobus autonome urbain. Ensemble, ils ont mis au point un prototype d’autobus standard totalement autonome. Le bus d’une longueur de 12 m, peut accueillir une centaine de passagers dans des conditions optimales de sécurité, de sûreté et de confort. Tout comme les bus autonomes de la RATP, le prototype de Iveco et EasyMile intègre des capteurs de sécurité et des logiciels de navigation. Ce bus autonome a roulé dans toutes les circonstances, en toute saison pour tester sa fiabilité. 

Ici, le bus en mode autonome a pu atteindre jusqu’à 40 km/h. Ce dernier pourra aller, à terme, jusqu’à 70 km/h.

Le célèbre constructeur allemand, Mercedes Benz a sorti le prototype Mercedes-Benz Future Bus CityPilot. La technologie City Pilot lui permet d’être un bus semi-autonome. Le plus de Mercedes en la matière ? Le design élégant et travaillé de sorte que le bus se fonde dans son environnement extérieur. Actuellement en phase de test grandeur nature sur la route Airport Line 300 entre l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol et Haarlem aux Pays-Bas. 

Que pensez-vous de ces bus du futur ?

 

Vous aimerez ces autres articles :)

  • Vous connaissez sans nul doute le fameux et célèbre school bus américain jaune. Ce bus de transport scolaire fait partie des éléments incontournables des routes de l’Amérique du Nord. Outre sa fonction principale de transport d’écoliers, il a depuis quelques…
  • Le monde évolue et la façon de penser de la population aussi. Construire des véhicules qui polluent moins, c'est l'objectif convoité pour préserver la planète. Des bus à l'électricité ? Des bus au gaz ? Des bus hybrides ? Des…
  • Chez Groupito on se passionne pour l’histoire des bus. Certains bus sont mythiques, légendaires et ne ressemblent à aucun autre. C’est le cas des bus londoniens rouges à étages ou encore le bus scolaire jaune américain. Ces bus ont une…
  • Entre chaque représentation, les chanteurs et leurs équipes ont besoin de se déplacer. Quoi de mieux qu'un bus pour voyager en groupe. Les tourbus sont bien connus et certains sont reconnaissables. On les voit lors des festivals de musique, lors…
  • Aujourd’hui, découvrons ensemble quelques informations techniques sur les autocars et autobus. Quelles sont les dimensions d’un autocar ?  Un autocar mesure en moyenne entre 8 et 10 mètres pour un modèle classique. Il possède une largeur de presque 3 mètres.  Quel…