Faire homologuer un van aménagé : tout ce qui faut savoir !

faire homologuer van aménagé

Et si le confinement c’était aussi l’occasion idéale pour mener à bien des projets toujours reportés ? Pourquoi ne pas préparer vos prochaines excursions et vacances en aménageant votre van ou votre camion ? Un projet fou qui tente pourtant de plus en plus de monde. La loi française a récemment évoluée sur le sujet et complexifie les démarches pour ce type de véhicule. Alors, comment faire homologuer un van aménagé ? Voici toutes les étapes à connaître !

La loi sur les vans aménagés en France

Il n’y a de base aucune obligation de faire homologuer votre camion aménagé, à condition que le véhicule n’ait pas été modifié et que son aménagement intérieur soit démontable. Par contre, il y a des conditions qui obligent à l’homologation. Par exemple, si votre fourgon respecte tous les critères d’un camping-car, il devra être homologué en tant que camping-car. Si vous laissez un fourgon aménagé en camping-car en usage CTTE (camionnette) sur la carte grise, il sera ce que l’on appelle « non conforme à la carte grise ». Il y a donc des circonstances où la DREAL et les centres de contrôle technique seront dans l’obligation de considérer votre camion en camping-car :

  • En cas de présence d’une cuisine mix équipée avec une installation au gaz et de l’électricité
  • La présence de rangements
  • Le fait d’avoir un lit
  • L’installation d’une table et de chaises
  • Si l’ensemble de vos aménagements et équipements sont inamovibles

Avec ces 5 conditions réunies, vous serez obligé d’homologuer votre fourgon pour avoir un contrôle technique valide. Pour y échapper, vous devrez jouer sur les mots et surtout faire des installations amovibles. Si le van a subi des transformations notables, l’homologation du véhicule doit obligatoirement faire l’objet d’une réception par la DRIEE/DREAL/DEAL (service des Mines), qui s’assure que le véhicule soit bien en état de marche, et vérifie la bonne conformité aux dispositions techniques fixées par le Code de la route.

Les avantages de l’homologation

Afin de pouvoir rouler en toute tranquillité et en sécurité, avoir une homologation semble être un prérequis. Outre le fait de pouvoir dormir sur ses deux oreilles, voici d’autres avantages non négligeables :

  1. Être en règle avec la loi. L’homologation de votre véhicule aménagé en véhicule VASP vous permet d’être en adéquation avec la loi. Une non-signalisation de modifications d’un véhicule est passible d’amende allant jusqu’à 15 000€.
  2. Être en règle avec l’assurance. Afin d’être bien assuré, votre assureur est obligé de savoir que votre véhicule est aménagé. Si ce n’est pas le cas, vous ne serez pas couvert en cas d’incident. De plus, chez la plupart des assureurs, un véhicule VASP coûtera moins cher qu’un véhicule « VU » ou « CTTE ».
  3. En cas de vente. Il sera difficile de vendre un camion aménagé non homologué VASP.
  4. Pour une question de sécurité. Le fait de faire homologuer son véhicule vous donne l’assurance de faire vérifier vos différentes installations par des professionnels. Cela peut être particulièrement utile pour les installations comme l’électricité et le gaz.

 

Toutes les étapes à suivre pour faire homologuer son van

contraintes homologation van

Il y a toute une procédure à suivre afin de faire homologuer un van aménagé :

  1. Faire la demande au constructeur pour avoir l’autorisation de déclasser le véhicule
  2. Faire un plan de l’aménagement du véhicule en notant bien tout ce qui va être modifié dans le cahier des charges
  3. Retirer le dossier ou l’imprimer pour faire votre demande d’homologation
  4. Faire les travaux aux normes
  5. Présenter le véhicule à un organisme de contrôle agréé : ils vont vérifier toutes les installations liées au gaz, les installations électriques, les aérations, et le chauffage. Ils délivrent un certificat après la visite
  6. Faire peser le véhicule avec tout l’aménagement + les réservoirs d’eau + le plein de gasoil + le conducteur en 3 fois : l’essieu avant, l’essieu arrière, et les deux essieux en même temps
  7. Déposer le dossier complet à la préfecture en joignant tous les documents et attendre d’être convoqué par le service des Mines
  8. L’ingénieur des Mines effectue plusieurs contrôles, puis déclare le véhicule conforme avec un procès-verbal. Ce procès-verbal est transmis à la Préfecture
  9. Obtenir la carte grise du véhicule homologué

L’homologation représente aussi un coût. Il convient de prévoir minimum 500 € sachant que l’attestation de conformité coûte environ 400 € et la redevance de la DREAL environ 90 €.

Qui s’occupe de l’homologation d’un van ?

démarches pour homologuer van

L’homologation du véhicule doit se faire auprès de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal). En région parisienne, il faudra s’adresser à la Driee. Si vous ne faites pas réaliser les travaux d’aménagements par un professionnel, la conformité des installations sera attestée par un certificat établi par l’un des organismes agréés (Qualigaz ou Veritas). Ces derniers vérifient :

  • L’installation de gaz combustible
  • Les appareils de chauffage, de cuisson, réfrigérateurs
  • Appareils de production d’eau chaude
  • Les issues de secours
  • Les dispositifs de ventilation et d’aération
  • L’installation de combustibles liquides

Conseils pour l’aménagement d’un camion VASP

  • Faire des aérations hautes et basses dans l’habitacle si la superficie le permet
  • Ne pas faire d’installation gaz au propane, mais seulement au butane
  • Avoir un extincteur d’au moins 1 kg à l’intérieur du camion
  • L’espace où est stocké le gaz peut avoir des aérations supplémentaires
  • Faire des tranches de meubles arrondies

Toutes ces recommandations sont facilement lisibles sur le PDF mis à disposition sur internet « Aménagements des camping-car, confort et sécurité des occupants ». Vous pouvez aussi faire le choix de faire faire l’aménagement de votre van par un professionnel. Il est bien de savoir que le délai d’aménagement est de 4 à 6 semaines. Au niveau du budget, comptez entre 5000 € minimum pour une installation simple à plus de 25 000 €.

L’avantage de passer par un professionnel c’est que l’homologation « VASP » est comprise dans la prestation. Certains ont même pris l’option tout confort en transformant un bus en camping-car pour vivre et voyager partout où la route peut les porter.

Si vous faites l’aménagement vous-même, il faut savoir que c’est une aventure longue et sinueuse qui vous attend. Il vaut mieux avoir de solides connaissances en bricolage pour se lancer dans ce projet. Après, il y a aujourd’hui de nombreux guides, comptes et chaînes YouTube qui donnent de solides conseils et même des techniques pas à pas pour votre aménagement.

Vous aimerez ces autres articles :)

  •   Les bus ont bien plusieurs utilités, la preuve, ils peuvent même servir de maison roulante. Mais que diriez-vous de transformer un bus en camping-car ? C’est ce que de nombreux particuliers réalisent depuis quelques années, en rachetant des cars et…
  • Pour devenir VTC, il faut bien sûr avoir son permis B ainsi qu’avoir fait une formation. Mais, il faut également que le futur VTC possède un véhicule d’un certain type. Groupito répond aujourd’hui à la question “Quelle type de voiture…
  • Que faire en Haute-Garonne ? Quels sont les lieux incontournables de la région ? Vous souhaitez changer d’air et visiter la Haute-Garonne, mais ne savez pas par où commencer ? Ces quelques lignes vont vous aider à planifier votre séjour…
  • C’est parti pour un roadtrip direction l’Europe. Et parce que l’esprit du roadtrip c’est avant tout l’aventure, c’est aussi le voyage par la route. Partez faire le tour de l’Europe en bus et découvrez le vieux continent sous toutes ses…
  • Vous souhaitez louer un utilitaire, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Afin de louer un camion pas cher pour vos transports de marchandises ou pour un déménagement, que vous soyez un particulier ou un professionnel, Groupito…