Comment transformer un bus en camping car ?

 

Les bus ont bien plusieurs utilités, la preuve, ils peuvent même servir de maison roulante. Mais que diriez-vous de transformer un bus en camping-car ? C’est ce que de nombreux particuliers réalisent depuis quelques années, en rachetant des cars et des bus afin de réaliser un projet fou et ambitieux, celui de voyager en camping-car 100 % homemade. Voyons comment cela est-il possible et toute la législation qui entoure ce projet.

Avantages et inconvénients de transformer un bus en camping car

Avoir un bus plutôt qu’un van aménagé peut avoir de nombreux avantages. L’espace à l’intérieur de ce véhicule est beaucoup plus grand et donc confortable qu’un véhicule style van. Les possibilités d’aménagement sont donc plus grandes et s’apparentent à un véritable studio d’une trentaine de mètres carrés. Il faut bien sûr considérer les avantages, mais aussi les inconvénients qui s’attachent à la transformation d’un bus aménagé. La législation des bus oblige le conducteur à détenir un permis spécial pour le conduire en toute légalité. Il faut également prendre en compte les nombreuses heures de travail au niveau technique et administratif que cela nécessite. On ne se lance pas dans l’aventure sans s’être en amont bien renseigné sur tous les aspects légaux et obligatoires.

C’est pourquoi, il arrive régulièrement de voir des annonces de vente de bus ou de van dont la transformation n’a pas été achevée. Le projet de transformation d’un bus en camping-car peut se révéler être un gouffre financier avec son lot d’imprévus. Les pièces détachées sur ces véhicules style poids lourd sont parfois rares, donc chères et dans certains cas très difficiles à trouver en raison de l’ancienneté des véhicules. Afin de ne pas être isolé, le forum Tous en car vous aidera à intégrer une grande communauté de personnes qui possèdent un autocar transformé en camping-car.

Les étapes de la transformation

comment-transformer-bus-en-camping-car

Une fois que vous avez trouvé le bus parfait à aménager en camping-car d’occasion, vient l’étape fatidique de la transformation. C’est la partie la plus longue et qui demande beaucoup de réflexion en amont. Voici les quelques étapes par lesquelles vous allez devoir passer afin d’obtenir un car transformé en camping-car :

Le démontage du bus

Une fois que vous avez trouvé le véhicule à aménager en camping-car vient le temps de la transformation. En effet, un peu de bricolage s’impose ici si vous souhaitez faire l’aménagement du bus en logement sur roues. Il va falloir démonter l’intérieur du bus, en enlevant tous les sièges, à part ceux que vous souhaitez conserver ainsi que tous les autres éléments inappropriés.

La rénovation du bus

Il est évident qu’une rénovation globale ou plus poussée de votre nouveau véhicule s’impose si vous souhaitez vivre dedans. Une mise à niveau de la mécanique dans un premier temps, ainsi que des réparations carrosserie peuvent être à envisager.

Les équipements pour un bus aménagé

Pour la transformation du bus en habitation viable, plusieurs éléments sont à intégrer à l’intérieur du véhicule. Tout d’abord, l’isolation fait partie des indispensables à réaliser avec la pose d’un plancher. Une fois cette étape réalisée, il va falloir penser aux équipements électriques et plomberies. Ces derniers nécessitent des connaissances et compétences particulières. Il est fortement recommandé de faire appel à des professionnels. D’autant plus qu’il est indispensable que tout soit aux normes si vous voulez faire homologuer le bus en VASP (véhicule automoteur spécialisé de PTAC inférieur ou égal à 3,5 tonnes).

Sachez qu’il est tout à fait possible de faire poser des panneaux solaires sur le toit du bus pour votre alimentation en électricité. Une fois toutes ces étapes réalisées, vous pourrez lancer la procédure pour faire homologuer le bus en camping-car, ce qui n’est pas une obligation même si fortement recommandé.

La législation VASP

homologuer-camping-car-VASP

Vous avez terminé de transformer votre bus en camping-car et vous souhaitez à présent en disposer librement afin d’aller ou bon vous semble ? Sachez que la loi sur les vans aménagés a changé en 2018 et est beaucoup moins permissive en France. L’homologation d’un véhicule est de plus en plus contraignante, et coûte du temps et de l’argent. Pourtant, homologuer un bus aménagé ou un van permet de s’assurer de la sécurité de celui-ci.

Si le bus a subi des transformations notables, l’homologation du véhicule doit obligatoirement faire l’objet d’une réception par la DRIEE/DREAL/DEAL (service des Mines), qui s’assure que le véhicule soit bien en état de marche, et vérifie la bonne conformité aux dispositions techniques fixées par le Code de la route. À partir du moment où le bus est aménagé en habitation avec un coin cuisine, une bouteille de gaz, des sièges, un coin avec table et chaises, un lit ou une couchette et des espaces de rangement, le bus va être considéré comme étant une auto-caravane, soit un camping-car. Il faut donc le faire homologuer en VASP. Cette homologation, outre la sécurité, permet également d’obtenir une assurance moins chère.

Si vous voulez connaître l’ensemble des normes pour l’aménagement d’un bus en camping-car, nous vous recommandons de bien vous renseigner auparavant et de suivre des blogs spécialisés sur les bus aménagés en camping-car. Il faudra en priorité faire une demande au constructeur du véhicule pour avoir l’autorisation de déclasser ce dernier.

Les étapes à suivre pour homologuer un bus transformé

etapes-a-suivre-pour-transformer-vehicule-en-camping-car

Voici un résumé concis de tout ce que vous devrez suivre comme étapes afin de faire homologuer un bus aménagé en France :

  • Faire la demande au constructeur pour avoir l’autorisation de déclasser le véhicule ;
  • Faire un plan de l’aménagement du véhicule en notant bien tout ce qui va être modifié dans le cahier des charges ;
  • Retirer le dossier RTI et l’imprimer ;
  • Réaliser les travaux du bus aux normes en suivant les étapes de l’homologation VASP ;
  • Présenter le véhicule à un organisme de contrôle agréé : ils vont vérifier toutes les installations liées au gaz, les installations électriques, les aérations, et le chauffage afin d’obtenir le certificat indispensable au dossier ;
  • Faire peser le véhicule avec tout l’aménagement, les réservoirs d’eau, le plein de gasoil, le conducteur en 3 fois, l’essieu avant, l’essieu arrière, et les deux essieux en même temps afin d’obtenir un autre certificat nécessaire au dossier ;
  • Déposer le dossier complet à la préfecture en joignant tous les documents et attendre d’être convoqué par le service des Mines. L’ingénieur des Mines effectue plusieurs contrôles, puis déclare le véhicule conforme avec un procès-verbal. Ce procès-verbal est transmis lui-même à la Préfecture ;
  • Faire la demande de carte grise du véhicule homologué VASP.

On espère que toutes ces indications vous aident à y voir plus clair pour votre futur projet d’aménagement. Bonne route à vous !

Vous aimerez ces autres articles :)

  • Et si le confinement c’était aussi l’occasion idéale pour mener à bien des projets toujours reportés ? Pourquoi ne pas préparer vos prochaines excursions et vacances en aménageant votre van ou votre camion ? Un projet fou qui tente pourtant…
  • Vous connaissez sans nul doute le fameux et célèbre school bus américain jaune. Ce bus de transport scolaire fait partie des éléments incontournables des routes de l’Amérique du Nord. Outre sa fonction principale de transport d’écoliers, il a depuis quelques…
  • Le monde évolue et la façon de penser de la population aussi. Construire des véhicules qui polluent moins, c'est l'objectif convoité pour préserver la planète. Des bus à l'électricité ? Des bus au gaz ? Des bus hybrides ? Des…
  • Aujourd’hui Groupito va répondre à “Comment fonctionnent les toilettes des autocars ?” Et oui, voici une question que vous pensez sûrement anecdotique, mais pour votre prochain long trajet en autocar ça vous intéressera surement (sachant que le conducteur n’a comme…
  • Entre chaque représentation, les chanteurs et leurs équipes ont besoin de se déplacer. Quoi de mieux qu'un bus pour voyager en groupe. Les tourbus sont bien connus et certains sont reconnaissables. On les voit lors des festivals de musique, lors…