Les relais routiers : véritable institution de nos routes

Vous prévoyez de partir en vacances et d’utiliser les routes nationales en France ? Ne passez surtout pas à côté d’un de nos fleurons des routes : les Relais Routiers. Auparavant perçus comme restaurants de route réservés essentiellement aux chauffeurs de camion, cela fait longtemps que la cuisine traditionnelle française et locale de ces établissements a conquis les voyageurs. Encore mal connu par la population, nous avons décidé à Groupito, de rendre hommage à cette chaîne historique, qui a plus d’un secret dans son sac et qui mérite vraiment qu’on y fasse un détour. 

 

C’est quoi un relais routier ?

Véritable institution française, les relais routiers sont un type de restaurant labellisé, avec le fameux macaron bleu et rouge “Les routiers”. Ces restaurants se trouvent souvent en bord de route, car ils sont historiquement créés pour privilégier les arrêts des camionneurs. C’est en 1934 que la chaîne de restaurants de route voit le jour, grâce à François de Saulieu. Le maître-mot de la chaîne des Relais routiers : “bon accueil, qualité irréprochable et prix en rapport”. 

À la base, créé pour les chauffeurs routiers comme son nom l’indique, la clientèle des relais se voit diversifiée depuis 1965, avec de plus en plus de touristes, et de famille voyageant par la route. Et pour cause, la réputation des restaurants de route se fait de bouche-à-oreille et elle a la peau dure comme on dit dans le jargon. On y sert une gastronomie familiale avec des plats traditionnels et des spécialités qui font la renommée de la cuisine française partout dans le monde. Ici, pas de cuisine gastronomique au menu. On y préfère des plats plus rustiques souvent composés de viande ou d’abat, une assiette de charcuterie accompagnée de crudités, ou encore des harengs aux pommes de terre ou du hachis parmentier, plats boudés par les restaurants classiques.

C’est pour cette cuisine authentique et locale que les relais routiers sont de plus en plus tendance. Si vous prévoyez de voyager en bus prochainement en France, n’hésitez pas à faire une halte par l’une des adresses de la chaîne. On vous assure que vous serez plus satisfait qu’avec le classique sandwich triangle de l’autoroute. 

L’institution des relais routiers a vu le jour grâce à un magazine dans les années 30, quand un journaliste a décidé de faire un reportage à bord de camions. C’est en découvrant les conditions rudes du métier de conducteurs de camion, que le journaliste décide de lancer le journal “Les routiers”. L’initiative est imaginé comme véritable rôle fédérateur pour les routiers; ce sont finalement les restaurants sur les routes nationales qui vont retenir l’attention et rentrer dans notre patrimoine culinaire.

Un journaliste américain ira même jusqu’à dire que “Les relais routiers sont à montrer aux musées des traditions populaires au même titre que les châteaux de la Loire”. C’est une histoire de famille qui permet aux relais de perdurer dans le temps. Souvent, mari, femme, parents et enfants font tourner l’établissement. C’est encore le cas comme au Relais Vosgiens où la propriétaire et gérante du relais travaille en cuisine avec sa maman de 91 ans. C’est à cause de ce savoir-faire familial et des conditions propres aux relais qu’on est obligé de s’y arrêter, même par curiosité.

 

Pourquoi manger dans un relais routier ?

Vous hésitez encore à vous arrêter pour manger dans un restaurant routier ? Détrompez-vous si vous pensez que c’est ringard ou tout simplement réservé aux routiers. Ces restaurants de route traditionnels, ont aujourd’hui leur guide, et même leur propre livre de recettes d’antan, encore quotidiennement cuisinés dans les restaurants de route.

Le Guide des Relais routiers paraît aux éditions SEJT chaque année. Il se vend de nos jours, entre 3 000 à 4 000 exemplaires pour 19 euros. On peut aussi accéder à l’application gratuite resto-routier.com ou Truckfly pour se repérer directement depuis la route et en fonction de sa localité.

Afin de distinguer les meilleurs établissements, à l’instar des étoiles des guides gastronomiques Michelin, pour noter les restaurants, Le Guide des Relais routier attribut des casseroles. Véritable Label, les relais qui veulent y être répertoriés doivent répondre à un certain nombre de conditions : privilégier les produits frais afin d’élaborer une cuisine simple et traditionnelle, le menu doit être authentique et français, ne dépassant pas les 14 euros. Il est nécessaire qu’il y ait un grand espace de stationnement pour les camions ainsi qu’une douche à disposition. L’esprit des relais routiers doit être respecté, en créant une ambiance familiale et conviviale, avec un environnement “comme à la maison” pour les chauffeurs routiers et les automobilistes qui s’y arrêtent.

Une seule exception à certaines de ces règles est tolérée à Paris, en raison du caractère historique du lieu. Ces établissements connaissent une profonde transformation de fréquentation. Véritable métamorphose, la clientèle de ces brasseries parisiennes est, à ce jour, plus fréquentée par des cadres de la ville que par des routiers. Le côté traditionnel et chaleureux, dit “à la bonne franquette” de ces relais routiers, sont un élément de succès sans précédent de nos jours. L’accueil plaisant et la nourriture copieuse à bas prix, ont complètement transformé le visage des relais routiers. Que ce soit à Paris ou encore à Lyon, plus de la moitié de la clientèle de ces établissements ne sont pas chauffeurs routiers. C’est donc par le bouche-à-oreille que la réputation de ces restaurants s’est créée, permettant une profonde transformation des préjugés qui planaient auparavant sur eux.

Aujourd’hui, ils sont un lieu tendance, où on a la conviction de manger des produits frais, cuisinés du jour, pour des prix attractifs. De quoi réduire considérablement le questionnement que tous les voyageurs se posent au moment du départ “où manger sur la route ? ”. 

 

Quelques adresses incontournables où on pratique encore les valeurs des Relais routier :

  • Brasserie P32 en banlieue lyonnaise avec un cadre rétro américain et ses pièces de bouchers XXL qui donne l’eau à la bouche. La terrasse permet de faire des grands barbecues en saison estivale.
  • Les routiers à Paris où on peut encore se délecter d’une andouillette faite maison, ou d’un véritable haddock sauce au beurre.
  • La grotte en banlieue de Vierzon vous surprendra, par la créativité de ses plats : île flottante salée aux asperges, cœur de merlu sauce curcuma et émincé de filet mignon de porc au lard sauce forestière au porto.

 

Vous aimerez ces autres articles :)

  • Envie de partir en voyage à l’autre bout du monde ou hors des sentiers battus ? Mais si on vous dit qu’il y a des endroits où il ne vaut mieux pas mettre les pieds. Voyages dangereux pour des raisons différentes,…
  • Pour pouvoir voyager en bus, il faut des routes mythiques ! Il y en a de nombreuses dans le monde, toutes connu pour leur longueur extraordinaire, leurs paysages à couper le souffle, ou encore leur extrême dangerosité. Aujourd’hui, on vous propose…
  • En plein cœur des châteaux de la Loire, et si vous partiez visiter Tours pour découvrir ses endroits incontournables et ses délicieuses spécialités gastronomiques ? On vous emmène avec nous dans la suite de l’article ! Comment aller à Tours…
  • Il paraît que ce serait plus sage de rester dans notre propre pays pour séjourner lors des prochaines vacances. C’est pourquoi, c’est le moment idéal pour vous rappeler 5 villes françaises à visiter absolument pour vos prochains séjours en famille…
  • Ça y est, les vacances de la Toussaint approchent. Et avec elles arrive la grande interrogation de savoir quelles sont les meilleures destinations pour les vacances d’Halloween en cette année 2020. En temps normal, on aurait pu vous parler de…